Les montagnes Japonaises

 Dans Informations montagne

Et oui, le Japon ce n’est pas seulement les samouraïs, les geishas, Tōkyō et ses néons, les mangas…
Le Japon c’est aussi la montagne qui occupe 73% du territoire, avec le célèbre Mont Fuji culminant à 3776m.
looking at sun rise on Mt Fuji
Peuple de la plaine avant tout, les japonais se sont concentrés dans des vallées devenues très peuplées contrastant avec les montagnes très peu exploitées. Environ 63% de la surface de montagne est ainsi restée vierge. Le Japon offre donc de nombreuses et belles possibilités de randonnées et c’est une perspective réjouissante que de vous les faire découvrir.
Les Massifs Japonais

Les Alpes sont aussi au Japon! De fait en dehors de cette région, on n’y distingue pas de massifs. Les montagnes japonaises sont donc divisées suivants les 8 divisions administratives qui sont du nord au sud : Hokkaidō, Tōhoku, Kantō, Chūbu, Kansai, Chūgoku, Shikoku et Kyūshū.

Les Alpes Japonaises

Situées dans la région de Chūbu elles sont divisées en trois massifs : Les Alpes du Nord, les Alpes Centrales et les Alpes du Sud. C’est dans les Alpes du Nord que l’on trouve Nagano, ville célèbre pour avoir accueilli les jeux Olympiques d’hiver de 1998. C’est aussi dans ces massifs que l’on trouve, en dehors du Mont Fuji les plus hauts sommets du Japon avec notamment dans les Alpes du Sud le Mont Kitadake (3192m) et le Mont Yari-ga-take (3180m) dans les Alpes du Nord.De part leur altitude, leur envergure et les paysages qu’ils proposent, ces massifs, sont parmi les plus beaux endroits du Japon pour randonner.

photos ci-dessous: Crête entre les Monts Kitadake et Ainodake (Alpes du Sud, septembre 2006); le vent de Sibérie qui souffle ce jour là, a apporté de fine particules de glace séparant la montagne en deux. Les couleurs de l’hiver versant nord et celles de l’automne versant sud.

frozen mountainautumn/winter

Hokkaidō
L’île de Hokkaidō est un de mes endroits préféré au Japon. Un de ces lieu où l’on se sent hors du monde et hors du temps. Île la plus au nord, elle est aussi la deuxième plus grande de l’archipel et la moins peuplée – 1/5 de la superficie du pays, seulement 5% de la population. Ses massifs montagneux sont presque tous d’origine volcanique – 10 volcans actifs – certains parfois fermés aux randonneurs.

Gravir un volcan qui crache des jets de soufre par ses fissures est une expérience intrigante que je recommande. Si ces montagnes ne sont pas très imposantes – le point culminant est le Mont Asahidake à 2290m – elles offrent, grâce à pas moins de 5 parcs nationaux, de nombreuses randonnées à travers de vastes étendues vierge, où mer, montagne et volcans se rejoignent et donnent aux randonneurs une expérience inoubliable.

Les montagnes de Tōhoku

sunrise from echigokomatake trail Moins renommée parmi les randonneurs cette contrée offre aussi , avec 5 parcs nationaux et 2 parcs « régionaux », de très belles randonnées et de vastes étendues à parcourir. Le très célèbre poète de haïku Matsuo Bashō qui a sillonné la région au 17ème siècle, a laissé une image romantique encore très présente de ces magnifiques paysages.

Quel plaisir!
La Vallée de sud
Embaume la neige.

Le raid en raquettes de mars 2008 à Hachimantai est un des meilleurs exemples de l’incroyable beauté des lieux.

Les montagnes du Kantō

Pas besoin d’aller très loin, randonner dans la région de Tōkyō est possible. Il est particulièrement appréciable d’habiter dans une des plus grande mégalopole du monde tout en étant à 2h de train du départ d’un sentier qui vous emmène au Kumotori-san (plus haut sommet de la région à 2018m) où vous passez la nuit et pouvez observer dans le lointain les lueurs de la ville.

Les sources thermales

C’est LE grand plaisir de la montagne au Japon, que peu de pays semblent pouvoir proposer. Il n’est en effet rien de plus agréable, après une longue et dure journée de marche, que de se délasser dans le bain extérieur d’un onsen (source naturelle d’eau chaude) avec une vue sur la montagne conquise. Je garde plus un souvenir inoubliable de ce bain pris dans une vasque d’un torrent d’eau chaude, en pleine montagne, avec vu sur la mer, au coeur du parc national de Shiretoko, à Hokkaidō.

Ainsi ces montagnes japonaises, bien que ne jouissants pas de la renommée des massifs Alpins, Himalayens ou autre, sauront, j’en suis sûr, enchanter et surprendre les plus aguerris des randonneurs.

Arctiles Récommandés

Laissez un Commentaire

Saisissez votre recherche et appuyer sur la touche Entrée