First time rock climbing at Ogawayama (小川山)

 Dans Informations montagne, Rapport de sortie

Pas de randonnée au programme du week-end dernier, mais de la grimpe, cela faisait longtemps et c’était vraiment agréable! Le site choisit était celui d’Ogawayama (小川山), au nord de Kinpu-san (金峰山) à l’extrême est du massif d’Okuchichibu-sankai (奥秩父山塊), sans doute le plus grand site d’escalade du Japon avec quelques 700 voies. Deux jours cela fait un peu court, surtout quand on vient de Tōkyō. J’ai donc pris un jour de congé le vendredi pour essayer d’en profiter un maximum. Comme c’est les vacances, on s’attendait à ce qu’il y ai foule, mais la météo mitigée avait dû en rebuter plus d’un. Tant mieux pour nous, nous avons pu enchainer les voies et grimper à peu près tranquillement.

red storm 5.10bEightman - first pitch 5.8

Parmi les satisfactions de ces trois jours de grimpe:

  • s’asseoir à cheval sur l’arête sommitale étroite de Mara-Iwa (マラ岩), même si c’était par la voie la plus facile (5.8) par ailleurs extrêmement mal équipée et mal protégée (je ne suis pas près de la refaire),
    Mara-Iwa north facetop of Mara-Iwa
  • la voie en cinq longueurs de Gama-route (ガマ・ルート) (jusqu’à 5.9), même s’il y avait du monde, car le soleil avait enfin séché les dalles et des voies faciles en plusieurs longueurs il n’y en a pas tant que ça. Le sommet avec un à pic absolument vertical en face Nord de près de 50 mètres et sa vue dominante sur la vallée est lui aussi impressionnant.
    rapelling down the north face of the Gama summittop of Gama rocksa crowded belay station

Sécurité

Attention, les voies sont souvent très mal équipées pour des voies d’école d’escalade. Surtout les voies moins populaires. Alors que pour éviter les chutes au sol, l’équipement des voies suppose un premier point d’assurage pas trop haut et un deuxième point proche du premier, ce n’est pas du tout le cas ici. Les premiers points sont déjà haut et les deuxièmes tout autant. Si vous chutez avant le deuxième point, vous finirez au sol. De plus, les points ne sont pas forcément placés sur des sections où l’on est à l’aise pour lâcher une main et aller clipper une dégaine. J’ai l’impression que les points ont été bêtement placés à intervalles réguliers sur les voies sans aucun soucis de sécurité des grimpeurs. Alors que l’école d’escalade est normalement un endroit idéal pour tenter, même en tête, des voies où l’on a tout juste le niveau et donc progresser, ce n’est pas possible ici.

Je recommande donc de grimper avec du matériel de protection (freinds/cams et coinceurs).
Par ailleurs les relais sont parfois dans des états déplorables et les points reliés par de vielles cordes/cordelettes et non par des chaînes. Je recommande de grimper avec des bouts de cordes achetées au mètre que vous pourrez utiliser pour sécuriser les relais et laisser en place (cela vous coutera moins cher que de laisser des sangles comme j’ai dû le faire).

Informations sur Ogawayama

  • Un site en Anglais propose des informations sur les différentes voies du site : http://www.ogawayama.com/. La quantité de de voies décrites et d’informations accumulées est particulièrement impressionnant !
  • Il n’existe pas de topo-guide dédié à Ogawayama. Le plus complet est Nihon Hyaku Iwaba 3: Izu/Koushin (フリークライミング 日本100岩場・3 伊豆・甲信) – ISBN 4635180832.

Autres sorties à Oagwayama

Autres sites d’escalade

Pour la liste des sites d’escalade dans les environs de Tōkyō consultez cet article.

Pour la liste des salles d’escalade à Tōkyō consultez cet article.

Articles Récents

Laissez un Commentaire

Saisissez votre recherche et appuyer sur la touche Entrée