Formation avancée aux premiers secours

 Dans Formation

En juin j’avais suivi une formation de cinquante heures aux premiers secours en milieu sauvage qui m’avait vraiment enthousiasmée. Le contenu et la qualité de cette formation de base, la pédagogie utilisée et les séances de mise en pratique lors de scénarios très réalistes m’avaient immédiatement donné envie de suivre le module avancé, ce que j’ai fait ces quatre derniers jours.

Ce module avancé a été encore plus intéressant que la formation de base. Après une journée théorique sur les morsures, envenimation, certaines maladies générant des crises (diabète, épilepsie, asthme), certaines maladies et infections sexuelles et l’étude de la prise en charge d’un malade (différent d’un blessé), les deux jours suivant ont été exclusivement consacrés à la mise en application lors de scénarios et un dernier jour d’examen théorique et pratique.

La formation de base contient beaucoup de connaissances théoriques comparée à la partie pratique, alors que la formation avancée met vraiment l’accent sur la mise en application des connaissances et techniques et la capacité d’intervention du secouriste lors de scénarios : l’évaluation rapide des riques vitaux et leur prise en charge, l’évaluation d’un malade, le suivi des signes vitaux au cours l’opération, la planification de l’évacuation si besoin est, etc.

J’ai été encore plus enthousiasmé par le module avancé. Il permet vraiment d’asseoir certaines connaissances et techniques apprises lors de la formation de base, de faire le lien entre les différentes parties d’une opération de secours (évaluation primaire et secondaire, actes de premiers secours, évacuation…), de prendre plus d’assurance, de commencer à être capable de faire le tri de ce qui est nécessaire où pas pour le cas sur lequel on est en train d’intervenir.

La législation, l’éloignement, l’organisation des secours étant différent dans chaque pays, cette formation a été aussi importante pour moi pour apprendre et m’adapter aux réalités du Japon. Car si cette formation provient de la société canadienne Slipstream http://wildernessfirstaid.ca, le contenu n’est pas enseigné tel quel au Japon, mais a été adapté quand cela était nécessaire.

Enfin comme c’était déjà le cas lors du module de base, le module avancé a encore une fois été l’occasion de rencontrer des gens passionnants et motivés. Si la formation est quelque peu épuisante à cause du rythme soutenu, rencontrer, côtoyer et échanger avec tous les participants a été une source d’inspiration, de motivation et d’énergie à continuer. C’était bien plus ré-énergisant que d’aller dans un « power spot » (lieu à l’énergie positive).

Pour plus d’informations sur ces formations consulter les liens suivants:

Articles Récents

Laissez un Commentaire

Saisissez votre recherche et appuyer sur la touche Entrée