Découverte de Rōkokudō (瀧谷洞)

 Dans Informations montagne, Rapport de sortie

Après une semaine passée à grimper à Yangshuo, j’avais besoin de faire autre chose. Justement mon club de spéléo (PCC : Pioneer Caving Club) partait explorer la grotte de Rōkokudō (瀧谷洞). L’objectif était de traverser la grotte de l’entrée numéro 1 à l’entrée numéro 2.

Après trois heures de marche, nous sommes enfin arrivés à l’entrée de la grotte qui m’a tout de suite impressionnée.

on the way to the cave\'s first entrance

Je n’avais encore jamais vu de grotte de cette envergure au Japon. Cela faisait plaisir de se tenir debout par moment et d’observer au faisceau de la lampe frontale les très haut plafonds.

rokokudou cave 027rokokudo cave - looking at the very high roofrokokudou cave - columns 2

Après trois heures nous étions à mi-parcours, au dessus de la rivière qui parcours la grotte mais nous n’arrivions pas à trouver le boyau suivant censé être au dessus de nous selon le topo.

rokokudo cave - M routerokokudo cave - M route 2rokokudou cave - going down the M route 2rokokudo cave - going down the M route 1rokokudou cave - turning backrokokudou cave - bottom of the M route 2rokokudou cave - bottom of the M route 1rokokudo cave - going back up to the M routerokokudo cave - at the bottom of the M route

Il a fallu se faire une raison et faire demi-tour.

rokokudo cave - trying a bowel 2rokokudo cave - trying a bowel 1rokokudo cave - searching for the bowel

Nous n’avons pas pu faire la traversée prévue, mais cela donne envie d’y retourner car il y a beaucoup de choses à voir. J’attend notamment avec impatience de découvrir la chute d’eau qu’il y a à l’intérieur.

rokokudo cave\'s river

En attendant je me suis contenté de photographier les habitants de la grotte.

rokokudo cave\'s batrokokudo cave inhabitant 2rokokudo cave inhabitant 1

Malheureusement j’ai eu quelques problèmes avec mon appareil photo et n’ai pas pu prendre de jolies photos. La prochaine fois.

Informations pratiques

La grotte étant assez dangereuse avec de nombreux trous verticaux larges, elle est interdite par la police et l’office de gestion des forets et fermée à clé. Seuls le club PCC y a accès. Il faut faire la demande auprès du club pour obtenir l’autorisation de l’explorer. Voir le site du club pour les contacter : http://www.verte.co.jp/pcc/

Par ailleurs, l’équipement de la grotte est vraiment désuet, composé non pas de chevilles à scellement chimique mais de vieux anneaux. Le pont en bois à l’entrée numéro 1 de la grotte est complètement pourri et ressemble plus à une culture de champignon qu’autre chose.

Articles Récents

Laissez un Commentaire

Saisissez votre recherche et appuyer sur la touche Entrée