traversée en raquette de Shigakōgen (志賀高原)

 Dans Rapport de sortie

Deux ans après la sortie raquette à Shijūhachiike (四十八池), j’étais de retour à Shigakōgen (志賀高原) pour y réaliser un projet que j’avais cogitté à l’époque, une traversée de trois jours entre les stations de ski de Yokoteyama (横手山スキー場) et Terakoya (寺子屋スキー場) : Yokoteyama ~ Akaishiyama (赤石山) ~ Terakoyamine (寺小屋峰).

Un grosse dépression passait le samedi et le dimanche à l’Est du Japon et des chuttes de neige comme il y en a une fois tous les 10~20 ans étaient annoncées sur Tōkyō. Shigakōgen étant plus à l’Ouest, j’ai décidé de tenter l’aventure avec une amie et de s’adapter une fois sur place suivant les conditions.

Arrivé sans encombre au pied des remontées mécaniques de Yokoteyama, celle-ci étaient fermées à cause du vent violent. J’ai donc décidé de changer l’itinéraire et de partir depuis le bas de la station jusqu’au lac de Shijūhachiike. L’itinéraire passe dans une forêt au fond d’un vallon. A l’abri du vent les conditions, sans être bonnes n’étaient pas si terribles que ça et en trois heures nous avons tranquillement atteind le lac. Nous avons pu accéder à la cabane par le haut, mais avons décidé de ne pas y passer la nuit et de camper sous le toit de l’aire de repos juste à côté.

shibuike lakeIn the forest heading to shijuhachi lake 1In the forest heading to shijuhachi lake 2Arriving at shijuhachi lakecamping at shijuhachi lake

Le lendemain si la dépression était toujours là, le vent et la neige avaient faibli.

On a décidé de tenter notre chance et de partir comme prévu en direction d’Akaishiyama pour effectuer la traversée. Si cela n’allait vraiment pas, on pourrait toujours faire demi-tour ou redescendre sur les lacs.

Cet itinéraire vraiment adapté à la raquette à neige, avec du dénivelé et des pentes toujours modérées. Suivant une crête il offre aussi de nombreux point de vue sur Shigakōgen que nous n’avons malheureusement pu qu’apprécier en partie à cause des nuages bas et de la neige.

Start of the ridge heading to Akaishiyama - 2Start of the ridge heading to Akaishiyama - 3Start of the ridge heading to Akaishiyama - 4On the ridge heading to Akaishiyama - 3On the ridge heading to Akaishiyama - 1Climbing Akaishiyama - 2Climbing Akaishiyama - 3Climbing Akaishiyama - 4Shigakogen panorama from Akaishiyama

Malgré les conditions, partiellement abrité du vent par les arbres et bien équipés, nous prenions du plaisir et avons donc continué. D’autant plus que contre toute attente, même si les stations annonçaient 180cm de neige, la couche de poudreuse n’était pas si épaisse et je ne faisais la trace que jusqu’à mi-mollet. Nous avancions bien plus vite que ce à quoi je m’attendais et vers midi nous étions déjà à Akaishiyama. Alors qu’au départ je pensais faire la traversée en trois jours et camper le deuxième soir entre Akaishiyama et Terakoyayama, il était possible de terminer dans la journée. Nous avons donc continué.

La deuxième partie de la crête était tout aussi jolie et après un effort un peu plus soutenu dans la montée au sommet, nous avons atteind les télésièges des remontées mécaniques vers 15:30. Mais on s’est vu refuser de les prendre à la descente. Nous sommes donc retourné dans les bois pour partir en direction du télécabine mais sommes arrivés trop tard et avons du passer la nuit dans la forêt à l’arrière des pistes.

Shigakogen panorama from AkaishiyamaHalf way on the ridge to Terakoyamine - 1On the ridge to Terakoyamine - 1Climbing TerakoyamineArriving at the summit of Terakoyamine

Le lendemain nous n’avios qu’à descendre le long des pistes pour rejoindre la route pour aller vers un onsen et prendre un bus de retour jusqu’à Nagano. Mais frachement après avoir passé deux jours loin de tout, c’était un peu pénible de faire de la raquette à côté des remontées mécaniques et de passer son temps à slalomer entre les pistes. J’étais d’autant plus dégoutté qu’il faisait grand beau. Si on avait campé comme prévu avant le sommet d’Akaishiyama on aurrait pu apprécier les paysage dans la montée au sommet le matin avant de terminer au télécabine. Mais on ne savait pas. Cela sera pour la prochaine fois et malgré tout on avait quand même réussit cette belle traversée malgré la météo difficile. On était quand même satisfait.

In the woods near Tokanyama ski resort - 1In the woods near Tokanyama ski resort - 2In the woods near Tokanyama ski resort - 3In the woods near Tokanyama ski resort - 4

Cartes

Les cartes nécessaires pour sont:
1/25000 地形図、岩菅山、高田8号-4、NJ-54-35-8-4 (Iwasugeyama, Takada 8-4, NJ-54-35-8-4)

1/50000 山と高原地図、#17、志賀高原、carte no 17, Shigakōgen

 

Elevation Profile

fichiers GPX pour GPS: yokoteyama-terakoya-0214.gpx

Itinéraire

Si nous avons pu rejoindre la station de ski de Terakoya en deux jours, nous n’avons pu rentrer en deux jours. Il faut compter trois jours pour cet itinéraire. Je recommande de mieux répartir l’itinéraire sur les trois jours et de camper le deuxième sur la crête entre les sommets d’Akaishiyama et Terayama. D’autant plus que si la neige est profonde, ce qui est généralement le cas, il vous faudra faire la trace dans la neige jusqu’au genoux. Je conseil aussi de ne pas redescendre le long des pistes comme nous l’avons fait mais de terminer au télécabine.
le long des pistes comme nous l’avons fait mais de terminer au télécabine.

Informations pratiques

Retrouvez toutes les informations (refuges, accès, sécurité…) concernant la région de Shigakōgen dans cet article.

Articles Récents

Laissez un Commentaire

Saisissez votre recherche et appuyer sur la touche Entrée