Myōjingatake (明神ヶ岳) ~ Kintokiyama (金時山)

 Dans Rapport de sortie

Depuis le début du mois d’août, tous les week-ends, c’est la même histoire. Il pleut au moins l’un des deux jours et l’autre, la météo est instable. Tous les projets d’escalades repoussés de week-ends en week-ends n’ont ainsi jamais aboutis. Ce week-end, c’était la même histoire, sauf que cette fois j’avais vraiment besoin de sortir de Tōkyō. Après une journée d’escalade en salle, je me suis rabattu sur une randonnée à la journée à Hakone pour faire les sommets de Myōjingatake (明神ヶ岳) et Kintokiyama (金時山) depuis le temple de Saijōji (最乗寺).

Saijōji est vraiment un très beau temple. L’un de mes préférés au Japon qui, rando ou pas, vaut le déplacement à lui tout seul. Vieux de plus de 600 ans, entouré d’immenses cèdres (ou cryptomeria du Japon), l’atmosphère authentique des lieux a été préservée et se promener parmi les multiples bâtiments du temple peut constituer une promenade à elle seule.

Saijoji temple - 1Saijoji temple - 2Saijoji temple - 3Saijoji temple - 4Saijoji temple - 5Saijoji temple - 6Saijoji temple - 7Saijoji temple - 8Saijoji temple - 9

Après une petite heure passée à visiter le temple, on s’est mis en chemin vers Myōjingatake. Le premier tiers de la randonnée traverse une forêt de cèdres. Décidément je n’aime pas ces forêts qui semblent sans vie tant ces arbres bloquent toute la lumière, pompes les réserves des sols et acidifient le sol et empêchent les autres espèces de pousser. Après avoir traversé une ancienne route, le sentier suis une coupe franche dans la forêt. Non seulement cela fait du bien de sortir de la pénombre de cette épaisse forêt, mais les fleurs qui en profitent aussi égayent alors le parcours.

hiking in cryptomeria forest - 1hiking in cryptomeria forest - 2Lilium lancifolium

Au bout de deux heures environ on a atteint le sommet. La météo étant finalement pas si mauvaise, je pensais pouvoir profiter de la vue sur le Mont Fuji (富士山) mais à ma grande déception un gros nuage enveloppait complètement le sommet depuis sa base. Après une courte pause, on s’est donc remis en marche en direction de Kintokiyama. C’est la plus belle partie de l’itinéraire. Même si parfois les bambous très denses forment de véritables murs coupant toute la vue, l’arête entre les deux sommets est relativement dégagée avec de beaux points de vue sur les sommets des volcans de Hakone et Fujisan. Là encore, avec plus de lumière, la flore égaille l’itinéraire plus que dans les autres sections.

Hikers arriving at Myojingatake summitMyojingatake summitMyojingatake-Kintokiyama ridgeHiking between Myojingatake and Kintokiyama - 1Hiking between Myojingatake and Kintokiyama - 2Kintokiyama summit

Jusque-là presque seuls mis à part quelques coureurs, il y avait foule au sommet de Kintokiyama, notamment des enfants. Accessible en seulement deux heures depuis Sengokuhara (仙石原), c’est une randonnée populaire pour les familles. Mais aussi parce que le sommet offre une vue imprenable sur le Mont Fuji qui se trouve juste en face. Mais il était toujours caché dans les nuages et n’avons pas apprécié le paysage. On a quand même fait une pause déjeuner avant de redescendre sur Sengokuhara pour y prendre le bus de retour. Au final, cette randonnée facile a été une agréable sortie.

En rando je ramasse toujours les déchets que je trouve en chemin. J’ai décidé d’en faire des photos. Voici la première, de ce qui sera probablement un longue série.

Kintokiyama trash

Conseils

Si vous voulez randonner à Myōjingatake je conseille vivement de commencer depuis le temple de Saijōji qui vaut vraiment une visite à lui tout seul.

Kintokiyama constitue en soit une randonnée facile, adaptée aux familles, mais je déconseille de passer (comme nous) par le col de Otometōge (乙女峠). Le col étant au-dessus d’un tunnel routier, la plupart de la randonnée se fait dans le bruit des voitures, ce qui est plutôt désagréable. Je conseille d’emprunter le sentier qui monte au sommet presque directement par le Sud, ou de passer par Yagurasawatōge (矢倉沢峠).

Enfin, ces sentiers se prêtent parfaitement au trail running et sont très appréciés des coureurs. Avis aux amateurs.

Sols fait de cendres volcaniques, les sentiers sont très terreux et donc extrêmement boueux en cas de pluie ; vous finirez dans la boue jusqu’aux chevilles.

Cartes

Une seule carte est nécessaire pour cet itinéraire :
1/25000地形図、関本、横須賀13号-3、 NI-54-26-13-3 (Hakone, Yokosuka 13-3, NI-54-26-13-3)

 

Elevation Profile

fichiers GPX pour GPS:myojingatake-kintokiyama.gpx

Informations pratiques

Retrouvez toutes les informations (accès, sécurité…) concernant Hakone dans cet article.

Arctiles Récommandés

Laissez un Commentaire

Saisissez votre recherche et appuyer sur la touche Entrée