Jōgosawa (ジョウゴ沢)

 Dans Informations montagne, Rapport de sortie

Après Minamisawa Ōtaki (南沢大滝) le week-end dernier, on est retourné à Yatsugatake (八ヶ岳) pour s’entraîner en prévision d’une sortie de trois jours dans les Alpes du Sud avant le premier de l’an. On avait décidé d’aller grimper à Daidōshin-Ōtaki (大同心大滝) le samedi. Partis le matin de Minoto-guchi (美濃戸口) après y avoir passé la nuit, nous sommes arrivés tôt au refuge d’Akadakekōsen (赤岳鉱泉) où nous avons planté la tente.

Yatsugatake Kitasawa stream - 1Yatsugatake Kitasawa stream - 2On the way to Akadakekosen lodge

Mais il avait encore beaucoup neigé dans la semaine. Du coup, il nous a fallu, avec une autre cordée, faire la trace dans la neige jusqu’aux hanches jusqu’au pied de la cascade. Là où il faut environ 30 minutes depuis le refuge, il nous a fallu deux heures. Au final on est arrivé tard au pied de la cascade et comme l’autre cordée que nous avions laissé grimper en premier a mis du temps, nous nous sommes arrêtés au relais intermédiaire et la météo ayant tourné au mauvais, sommes rentrés nous abriter sous la tente.

Heading to Daidoshin-OotakiArriving at Daidoshin-Ootaki in the storm - 1Arriving at Daidoshin-Ootaki in the storm - 2Getting geared-up in the stormClimber in the storm on Daidoshi-Ootaki waterfallRapelling down Daidoshin Ootaki

Le lendemain on avait prévu d’enchaîner les cascades du vallon de Jōgosawa (ジョウゴ沢), monter jusqu’au sommet d’Iōdake (硫黄岳) et de redescendre par le sentier. Sorte de répétition en plus court et plus facile de notre projet de l’avant premier de l’an. Après une nuit de précipitation de neige humide, il faisait grand beau au réveil le matin et nous avons décidé de suivre notre plan, même si le vent qui semblait souffler fort en altitude nous laissait peu d’espoir de faire une sortie au sommet. La cascade numéro 1, sans grand intérêt de toute façon (elle est très courte et très peu inclinée) était quasiment ensevelie sous la neige. On est donc passé à côté et sommes allés directement à la deuxième cascade. De nombreuses cordées étaient déjà là à s’entraîner sur des moulinettes. Pour cette cascade, nous avons sorti la corde et sommes passés entre les lignes des moulinettes et avons continué notre chemin. La cascade numéro 3 était elle aussi sous la neige et s’est faite en marchant.

Jogosawa 1st waterfall burried in snowBetween Jogosawa 2nd and 3rd waterfallsJogosawa popular 2nd waterfallClimbing parties heading to Jogosawa 3rd waterfallClimbing parties Arriving at Jogosawa 3rd waterfallJogosawa 3rd waterfallPassing by Otome-no-taki

Il y a deux semaines nous avions grimpé la cascade de Niagara, cette fois nous sommes restés dans le vallon principal pour aller à Jōgosawa Ōtaki (ジョウゴ沢大滝), la dernière cascade haute de 25 mètres, mais dont la partie supérieure est peu inclinée. Seuls, alors que toutes les cordées étaient allées au soleil grimper la cascade de Niagara, nous avons pu nous entraîner en tête et en moulinette tranquillement. Par contre, le vent, puissant et extrêmement froid, nous a dissuadé d’aller au sommet et nous sommes redescendus par le même chemin.

On the way to Jogosawa OotakiArriving at Jogosawa OotakiArriving at Jogosawa Ootakiplattered iceClimber on Jogosawa OotakiClimber on Jogosawa Ootaki

Les cascades du vallon de Jōgosawa sont plutôt faciles et les cascades 1 et 3 sans intérêts à mon avis. Si vous voulez enchaîner les cascades du vallon, vous avez même grand intérêt à contourner la première pour gagner du temps sur cet itinéraire populaire et encombré. La cascade numéro 2, d’accès facile est souvent utilisée par les clubs comme entraînement des débutants. Si l’enchaînement peut constituer un objectif pour des grimpeurs de niveau intermédiaire, ou si vous emmenez un(e) débutant(e), ou un entraînement à la pratique de la cascade dans un environnement montagne, si vous avez un niveau avancé en cascade de glace, vous resterez sur votre fin. Par contre, juste au-dessus de la troisième cascade, il y a une autre cascade, Otome-no-taki (乙女の滝) (voir la carte ci-dessous), bien verticale et longue d’environ 25~30 mètres, qui sera un objectif bien plus intéressant.

Cartes

La carte nécessaire est :
1/25000地形図、 八ヶ岳四部、甲府9号-3、NI-54-31-9-3 (Yatsugatake-Nishibu, Kōfu 9-3, NI-54-31-9-3)

 

Elevation Profile

fichiers GPX pour GPS: joogosawa.gpx

Sécurité

Je pense que globalement la cotation des différentes cascades WI2, voir 3 au maximum.

Si vous voulez vraiment grimper la cascade numéro 1, vous pourrez faire relais sur un arbre derrière (en rive droite). La cascade numéro 2 dispose de plusieurs chaînes (en rive gauche) où il est possible de faire relais, descendre en rappel et installer une moulinette. Il est aussi possible d’installer des relais en rive droite (prévoir broche à glace et sangles). La cascade numéro 3 je l’ai toujours montée et descendue en marchant et n’ai donc jamais fait attention s’il y avait un relai dans le cas ou elle est formée au point de nécessiter de grimper et descendre en rappel. La cascade de Niagara dispose d’un relais en rive droite (un goujon à expansion et un vieux piton). Celle de Jōgosawa Ōtaki en possède un sur chaque rive. Celui en rive gauche que nous avons utilisé est composé d’un goujon à expansion et un vieux piton. Pour ces deux cascades, prévoir des bouts de cordelettes, car celles en place seront sûrement dans en mauvais état.

Informations pratiques

Retrouvez toutes les informations (refuges, accès, sécurité…) concernant :

Arctiles Récommandés

Laissez un Commentaire

Saisissez votre recherche et appuyer sur la touche Entrée