Traversée Kita-Yokodake (北横岳) ~ Futagoyama (双子山) ~Ryūgenbashi (竜原橋)

 Dans Rapport de sortie

Il y a quatre ans, lorsque j’avais eu projet d’aller à Tateshinayama (蓼科山) et que j’avais eu la mauvaise idée de passer par Ōtake (大岳) qui est un vrai traquenard à cause de tous les pins nains, qui, enfouis sous la neige sont de vrais pièges, on avait dû abandonner Tateshinayama et couper court par la vallée Takinoyukawa (滝の湯川), que j’avais trouvé un très bel itinéraire. Retourné faire Tateshinayama en 2013 ; j’avais envie de retourner dans le coin pour profiter une nouvelle fois de la vallée Takinoyukawa sans le stress du passage par Ōtake.

Il y avait du monde, comme d’habitude sur l’itinéraire qui mène au sommet de Kita-Yokodake (北横岳) depuis le sommet du télécabine. Mais la météo étant bonne cette année, on a pu apprécier la vue sur tout le massif de Yatsugatake et Tateshinayama.

In Takinoyukawa valley - 3Heading to Kita-Yokodake - 1Heading to Kita-Yokodake - 2View of Kita-YatsugatakeYatsugatake range - 1Yatsugatake range - 2At the top of Kita-Yokodake - 1At the top of Kita-Yokodake - 2

Mais les refuges de Futago-ike (双子池) et Ōgawara-toge (大河原峠) étant fermés en hiver, nous étions les seuls à poursuivre au delà de Kita-Yokodake. En cette fin de saison d’hiver, la neige étant bien compacte, la descente sur le petit lac de Kikkō-ike (亀甲池) était un peu pénible.

Mount TateshinaHeading down from Kita-Yokodake - 1Heading down from Kita-Yokodake - 2Near Kikkoike pondKikkoike pond

On a ensuite continués sur la large arête au-dessous du sommet de Futagoyama. Large, plate, protégée par les arbres, c’est dans cet endroit parfait que j’avais prévu de camper. Mais comme nous progressions relativement vite sur la neige dure, il était encore tôt et l’on a décidé d’aller au sommet et d’y trouver un endroit pour camper en espérant pouvoir y profiter du coucher et lever du soleil.

On the ridge to FutagoyamaArriving at the top of Futagoyama - 1Arriving at the top of Futagoyama - 2At the top of Futagoyama - 1At the top of Futagoyama - 2

Finalement, nous n’avons pu profiter ni de l’un ni de l’autre à cause des nuages. Mais on a pu se trouver en emplacement tout aussi confortable et se lever un peu plus tard le lendemain matin pour redescendre sur le col d’Ōgawara-toge (大河原峠).

Going down to Ookawara pass - 1Going down to Ookawara pass - 2The vending machine

Toujours sur une neige bien dure, nous progressions plus vite que ce que j’avais prévu. En cette fin de saison, le paysage dans la vallée avec ses vues sur le Mont Tateshinayama était bien moins beau que celui que j’avais gardé en mémoire d’il y a quatre ans, avec toute la neige qui brillait sous un grand ciel bleu. C’est vraiment un itinéraire à faire en plein milieu de l’hiver. On peut alors profiter pleinement du plaisir de la raquette dans la neige fraîche sur un terrain facile et avec de beaux paysages.

In Takinoyukawa valley - 1In Takinoyukawa valley - 2In Takinoyukawa valley - 3In Takinoyukawa valley - 4

Arrivé tôt à la fin du sentier, on y a découvert cinq cadavres de cerfs, très probablement morts de faim lors de cet hiver où il a beaucoup neigé. C’était pas très beau à voir et l’on a vite passé notre chemin pour descendre prendre un bain à la source thermale de l’hôtel de Tateshina-shinyu (蓼科親湯) avant de rentrer. Cette partie, comme lorsqu’on était allé à Tateshinayama il y a deux ans, fut la plus longue et pénible. Situé à une plus faible altitude et chauffée par le soleil, on s’enfonçait et avançait péniblement dans une neige lourde et collante. Mais un bon bain chaud, après deux jours en montagne, c’est toujours agréable.

Cartes

Les cartes nécessaires sont :
1/25000地形図、 蓼科、長野12号-4、NJ-54-36-12-4 (Tateshina, Nagano 12-4, NJ-54-36-12-4)
1/25000地形図、 蓼科山、長野12号-3、NJ-54-36-12-3 (Tateshinayama, Nagano 12-3, NJ-54-36-12-3)

 

Elevation Profile

Fichiers GPX pour GPS: kitayokodake-ryugenbashi.gpx.

Sécurité

Depuis le sommet de Yokodake il existe deux itinéraires possibles pour aller à Futagoyama. L’un passant par le sommet de Ōtake, l’autre descendant directement sur le lac de Kikkō-ike (亀甲池). Je déconseille fortement de passer par le sommet de Ōtake comme nous l’avons fait en 2011, mais conseille de prendre comme tout le monde l’itinéraire qui passe par le lac de Kikkō-ike. Entre le sommet de Ōtake et le lac de Futago-ike, il faut traverser un plateau couvert de pins nains de Sibérie. Recouverts de neige, on ne sait pas où l’on marche et tous les trois pas on passe au travers pour être pris dans la neige et les branches, parfois jusqu’à la poitrine. N’envisagez pas de couper par la forêt, c’est pire. Dense, encombrée de rochers, la traverser est un vrai calvaire. En 2011 il nous a fallu pas moins de 3 heures pour traverser cette zone.

Cette traversée étant très peu faite en hiver je vous conseille d’y aller en raquette car il vous faudra faire la trace, peut être jusqu’aux genoux suivant les conditions de neige.

Souvent protégé par la fôret, ou en fond de vallée, c’est un itinéraire faisable même si la météo n’est pas bonne. S’il y a beaucoup de vent et que les conditions sont vraiment mauvaises, il vaut mieux couper sans aller au sommet de Futagoyama qui est exposé aux vents.

Informations pratiques

Retrouvez toutes les informations (refuges, accès, sécurité…) concernant :

Arctiles Récommandés

Laissez un Commentaire

Saisissez votre recherche et appuyer sur la touche Entrée