Ōyafudō (大谷不動)

 Dans Informations montagne, Rapport de sortie

Après avoir abandonné, il y a 15 jours le projet d’aller faire de la cascade de glace dans la vallée d’Ōyafudō (大谷不動) près de la station de ski de Sugadaira (菅平のスキー場) dans préfecture de Nagano (長野), on a remis ça ce week-end. Dernier week-end de février, c’était notre dernière chance de la saison.

L’approche qui suit en grande partie une piste forestière est simple et plus courte qu’on ne le pensait. Mais vu les quantités de neige en pleine saison, mieux vaut avoir des raquettes à neige pour la marche d’approche qui nous a quand même pris une heure et demie.

Heading to Ooyafudoo valley - 1Ring the bell for the bearHeading to Ooyafudoo valley - 2Ooyafudo - Oku-no-in

Une fois la tente plantée près du temple, on a directement pris la direction de la vallée pour inspecter les différentes cascades. La vallée d’Ōyafudō semblait à la hauteur de sa réputation : celle d’être l’un des lieux les plus dur dans le centre du Japon pour la cascade de glace. La vallée principale propose, cinq belles cascades, d’au moins deux longues, raides et intimidantes longueurs, auxquelles il faut rajouter deux cascades d’une longueur, apparemment raides elles aussi selon le topo, situées dans le petit vallon derrière le temple et une autre cascade dans un autre vallon avant le temple. C’était plus qu’il nous en fallait pour un week-end.

In Ooyafudoo valleyOoyafudo Left and Central icefallsOoyafudoo main stream 1st icefallOoyafudoo main strean 2nd icefallOoyafudo right wall icefall

On a commencé par la cascade principale (Honryū, 本流) qui descend de l’axe principal de la vallée. La plus facile, qui doit déjà donner dans le WI4+. Constitué de trois cascades, la première était complètement effondrée. Généralement toujours contournée, car la vasque d’eau au pied ne gèle jamais, cela ne nous supprimait pas une longueur, mais ça n’était pas très bon signe. Arrivé au pied de la deuxième cascade, la section intermédiaire, recouverte de neige avait l’air bien pourrie, mais la glace semblait bonne et je me suis lancé en tête. La première partie c’est bien passée mais on avec notre corde de rappel de 50 mètres, on avait décidé de couper la longueur en deux et installer un relais dans la section intermédiaire a été plutôt pénible. Cela a été un effort au moins aussi fatiguant que de grimper que de faire sauter les couches de neiges dures pour atteindre une glace à peu près potable pour un relais. Mon partenaire arrivé au relais, je suis reparti en tête pour terminer la longueur. Là je dois dire que j’ai par contre eu peur. La glace était sur cette dernière section en bien moins bonnes conditions, éclatait de partout sous les coups de piolets. J’ai quand même réussit à garder mon calme et à grimper proprement. On est allé ensuite allé au pied de la troisième cascade. Il était évident que le haut de la cascade s’était détaché du mur et avait commencé à s’effondrer avant de regeler. Mais beaucoup plus facile on l’a quand même grimpé.

Climbing Ooyafudoo main stream 1st icefall - 1Climbing Ooyafudoo main stream 1st icefall - 2On Ooyafudoo Main Stream 3rd icefallAt the base of Ooyafudoo main stream 3rd icefallClimbing Ooyafudoo main stream 3rd icefallClimbing Ooyafudoo main stream 3rd icefall - 2

On est ensuite redescendu pour aller grimpé la première longueur de la cascade centrale du mur de gauche (左壁の中央の滝). La cascade était bien plus raide et le niveau plus élevé (WI5) et j’y ai fait une jolie chute en second, à un mouvement de la sortie, alors que mon piolet, mal encré dans la glace s’est arraché. Au relais entre les deux longueurs, on a croisé une cordée qui redescendait sans avoir pu atteindre le sommet de la deuxième cascade. Ils avaient dû abandonner juste avant la fin et redesendre, car sur cette longueur le pilier de glace n’était plus attaché au mur.

Climbing Ooyafudoo central 1st icefallOoyafudoo central 2nd icefall

Le lendemain on est allé grimpé la cascade de droite du mur de gauche (左壁右の滝), elle aussi faite de deux longueurs en WI5. Encore second, j’ai encore fait une jolie chute. La glace craquait de partout à chaque coup de piolet et sur un mouvement à la fin de la section raide, la glace autour de mon piolet s’est arrachée avec celui-ci. Après cette seule longueur, j’étais bien fatigué et mon partenaire aussi. On a donc décidé d’arrêter là et de rentrer. Mais c’est clairement un endroit où nous reviendrons au moins une fois par saison. Mais la prochaine fois on reviendra plus tôt dans la saison, quand les conditions seront meilleures.

Ooyafudoo right icefallClimbing Ooyafudoo right icefall - 1Climbing Ooyafudoo right icefall - 3Climbing Ooyafudoo right icefall - 2Climber topping out Ooyafudoo right icefall - 1Climber topping out Ooyafudoo right icefall - 2

Informations générales

Vous trouverez les topos des cascades de glace d’Ōyafudō dans le livre チャレンジ!アルパインクライミング(八ヶ岳・南アルプス・谷川岳編) – Challenge! Alpine Climbing (Yatsugatake, Mianmi-Alps, Tanigawadake area) - ISBN-13: 978-4808307936

Pour les informations sur la stations de ski de Sugadaira, consultez le site de la station.

Accès depuis Tōkyō

Oubliez l’idée de vous y rendre en transports en commun. Il est par contre possible de s’y rendre en bus de ski qui partent le vendredi soir de Tōkyō, arrivent très tôt le samedi matien et rentrent le dimanche en fin d’après midi. Mais ces voyages sont en général vendus comme des séjours avec les remontées mécaniques et le logement. Le plus simple c’est de s’y rendre en voiture le vendredi soir et de passer la nuit sur le parking de la station de ski pour pouvoir démarrer tôt le samedi matin.

Consultez aussi la page d’information sur les accès du site de la station de ski.

Cartes

Les cartes qui couvrent la vallée de Unryūkeikoku sont :
1/25000地形図、菅平、長野 9号-4、NJ-54-36-9-4 (Sugadaira, Nagano 9-4, NJ-54-36-9-4)
1/25000地形図、四阿山、長野 9号-2、NJ-54-36-9-2 (Azumayama, Nagano 9-2, NJ-54-36-9-2)

 

Elevation Profile

fichiers GPX pour GPS: ooyafudoo.gpx

Sécurité

Un rappel de 50 mètres est suffisant pour descendre, mais 60 mètres vous permettera de faire certaines cascades sans faire de relai intermédiaire. Beaucoup de relais se font sur des arbres. prévoir des cordelettes à laisser sur place pour remplacer les vielles pourries.

La première cascade dans l’axe principale de la vallée est en général contournée car la vasque d’eau à son pied ne gèle jamais.

Arctiles Récommandés

Laissez un Commentaire

Saisissez votre recherche et appuyer sur la touche Entrée