A travers la High Sierra

 Dans Rapport de sortie

16 juillet 2015. Troisième pilier de Dana (Third Pillar of Dana), High Sierra, California, United-States. J’arrive au relais d’où Jim m’assure, deux longueurs sous le sommet. De gros nuages noir s’accumulent au-dessus de nos têtes. Il nous reste une journée avant la fin de notre voyage grimpe de deux semaines à travers l’arrière pays de la High Sierra. Ca n’est pas la première fois que l’on se retrouve dans cette situation depuis le début du voyage. Sur la base des expériences précédents, nous avons deux heures avant que l’orage ne nous tombe dessus. Avec juste deux longueurs pour finir l’ascension, cela nous laisse amplement le temps de sortir de la voie et de descendre pour ne pas nous retrouver comme deux paratonnerres sur le plateau de Dana.

C’est ce que nous pensions.

Alors que Jim attaque la longueur suivante, quelques gouttes de pluie éparse nous tombent dessus. Ca va, c’est juste un peu de pluie.

C’est ce que nous pensions.

Quelques minutes plus tard on entend la foudre s’abattre sur le plateau et alors que Jim est dans le crux de la voie on entend quelque chose de pire. Bzzzzzzzzzzz. Cela s’arrête et reviens. Bzzzzzzzzzzz. Cela s’arrête et reviens. Bzzzzzzzzzzz.

Jim me hurle. « Tu entends ce bruit ? »

Je réponds en criant « Oui je l’entends ! ».

Ce sont « les abeilles » comme on dit pour parler du bruit que fait le matériel quand il vibre avec l’électricité de l’air lors des orages.

Jim me crie « Oublie la putain de voie. On redescends ». Je n’avais pas d’objection.

Il désescalabe et me rejoins au relais. Alors qu’on se prépare à battre en retraite en descendant en rappel, on est complètement dans l’orage. On entend la foudre s’abattre en rafales sur le plateau 60 mètres juste au-dessus de nous. La grêle tombe en trombe. Une heure et demi plus tard on est au pied de la voie, cherchant refuge sous un petit toit. Trempés et grelottants on mange des graines pour essayer de reprendre un peu d’énergie.

Third Pillar of Dana - bailing in a hail storm - 1Third Pillar of Dana - bailing in a hail storm - 2

« Il faut qu’on bouge pour rester chaud » me dit Jim. Cette fois je ne suis pas convaincu. Le vent souffle fort et on est tellement trempé que l’on risque de perdre plus d’énergie avec l’effet wind-chill que notre corps en produira en bougeant. Et on ne peut pas remonter sur le plateau. Pas encore. La foudre frappe encore.

Comme il insiste on se met en mouvement et dans le vallon suivant je vois une belle grotte à l’abri du vent et où nous serons bien protégés de la grêle. On s’abrite et attends que l’orage passe.

Third Pillar of Dana - hiding from a hail sotrm

Ca n’est pas notre première grotte dans la High Sierra. 10 jours plus tôt, lors de notre troisième jour de grimpe à Temple Crag à grimper les trois « arêtes célestes » (Celestial arêtes), on était aussi pris pour la troisième fois de suite par l’orage. Ce jour-là, c’était juste après avoir fini l’arête « Venusian Blind ». Lors de la descente au camp de base on s’est abrité dans la grotte formée par un gros bloc que l’on avait repérée la veille après avoir abandonné l’arête « Sun Ribbon » au milieu de l’ascension pour s’échapper en grimpant le couloir de gauche avant l’arrivée de l’orage.

Temple Crag - hiding from a hail storm on the way down

Down Temple Crag under a hail storm - 1Down Temple Crag under a hail storm - 2Down Temple Crag under a hail storm - 3

Retour à Dana. Quelques dizaines de minutes plus tard, la grêle, la pluie et la foudre s’étaient arrêtées. L’orage était passé et alors que l’on émergeait sur le plateau de Dana, le plateau détrempé et la lumière de fin d’après-midi qui transperçait à travers de gros nuages noirs, le paysage, tout simplement splendide et magique, contrastait avec l’atmosphère d’apocalypse de l’orage.

Tuolumne Meadows - topping back up on the Dana plateau after the storm

The Dana plateau after the stormTuolumne Meadows - the Dana plateau after the storm

Heureusement, notre voyage grimpe à travers la High Sierra ne s’est pas transformé en un voyage d’exploration de spéléologie. Après 3 jours sur les « arêtes célestes » à Temple Crag on a dû abandonner l’idée d’aller grimper Meriam Peak à cause de la météo.

Diaporama: Temple Crag

C’était une décision difficile, mais a été remplacé par une voie sur Cardinal Pinnacle, une journée d’escalade à Owens River Gorge et une journée à la falaise de Gong Show ; une très belle falaise de trad.

Diaporama: Cardinal Pinnacle

On a ensuite eu trois parfaites journées pour profiter de la plus belle voie de notre voyage et qui en fut le temps fort: le Red Dihedral à Incredible Hulk. Il se dit que c’est l’un des meilleur granite des US. Je ne peux pas juger, mais par contre je peux dire que c’est l’une des plus belle voie, si ce n’est la plus belles voies que j’ai jamais grimpé. Un cadre magnifique, un rocher magnifique, une voie magnifique, soutenue et homogène du début à la fin.

Diaporama: The Incredible Hulk

On avait décidé de finir notre voyage au Troisième pilier de Dana et l’arête Ouest du Mont Conness. Mais Dana nous aillant pris une grande partie de l’énergie qui nous restait, on a fait la « grasse matinée » et avons opté pour la vois classique en 4 longueurs au Daff Dome à Tuolumne Meadows. Cela s’est avéré être un très bon choix pour finir ce périple.

Diaporama: Third Pillar of Dana and Daff Dome

13 jours de suite de grimpe, marche d’approche ou descente, aucun jour de repos, des paysages à couper le souffle tout comme les voies et l’escalade, parfois dure aussi, mais ça ne serait pas intéressant ni mémorable si c’était facile. Et en plus de tout ça, c’était simplement beaucoup de plaisir et de bons moments. Le meilleur voyage grimpe que j’ai fait jusque-là.

Jim, quand et où va-t’on la prochaine fois? Je suis impatient…

Arctiles Récommandés

Laissez un Commentaire

Saisissez votre recherche et appuyer sur la touche Entrée